Les remontées d’humidités par capillarité

Les remontées d’humidités par capillarité

Définition

La remontée d’humidité par capillarité, désigne le cheminement de « l’eau » dans les murs, lorsque ce dernier est en contact avec un sol humide.
En effet, du fait de la structure poreuse du matériaux qui les constitues et de l’effet des forces géomagnétiques naturelles présente autour de nous, l’eau (ou plutot la vapeur d’eau) présente dans les sols qui entours les fondations et les murs enterrés des constructions anciennes va remonter dans les murs.

Description

Le bâtit ancien est construit à même le sol, sans coupure capillaire (aussi appelé arase étanche). Ainsi, l’eau présente dans les terres en contact avec le mur peut pénétrer ce dernier et l’humidifié en profondeur.
Cet incursion dans le mur se produit en raison des champs géomagnétiques, formés de courants alternatifs émis sous forme d’ondes telluriques provoquées par l’eau en mouvement dans le sol, nappes phréatiques, sources, cours d’eau souterrains. Une « charge électrique » est alors formé dans les murs et crée cette force electromotrice qui fait remonter cette humidité (allant à l’encontre de la gravité).
C’est le même phénomène que l’on observe lorsque l’on place le carré de sucre à la surface de son café le midi !!!

Les remontées capillaires sont générées par cette force électromotrice qui crée à son tour un champ électrique en courant continu, donnant naissance à une force mécanique dirigée de bas en haut qui a pour effet de tracter les molécules d’eau vers le haut (mouvement osmotique).
On peut donc rajouter qu’outre la teneur en eau du sol, c’est donc la nature du matériau (sa structure interne) qui a un impact important sur la hauteur des remontées capillaires.

On voit communément les termes suivants pour désigner les remontées capillaires :
– remontées d’humidité tellurique
– humidité ascensionnelle
– capillarité des murs.

Au paravent, cette eau circulait dans le mur, et finissait par s’évaporer naturellement sans que cela ne cause de désordre. Les « anciens » n’empechant pas cette évaporation par l’application de matériaux non compatible et/ou étanche sur les murs.
Malheureusement de nos jours, de mauvaises pratiques d’entrepreneurs souvent mal informés par les fabricants, mettent en œuvre des revêtements non adaptés sur les murs (intérieur et/ou extérieurs) qui bloquent l’évaporation de cette humidité dans les murs.

ART2-Capture d’écran 2016-04-05 à 23.03.18

De plus, si un terrain, à proximité du mur de fondation, est recouvert d’une barrière étanche (trottoir ou chaussée en asphalte), l’eau contenue dans le sol ne pourra pas s’évaporer et le phénomène de remontée capillaire sera accentué.
Les traces d’humidité n’atteignent qu’une certaine hauteur qui dépend de l’équilibre entre le débit des remontées capillaires et celui de l’évaporation.
En général, les façades orientées au nord auront des traces d’humidité plus élevées. Le fait de planter de la végétation devant un mur peu priver celui-ci d’ensoleillement et favoriser les remontées d’eau. Les traces d’humidité peuvent apparaître et disparaître dans le temps.

Enfin, lorsque la vapeur d’eau ne peut s’échapper à l’extérieur du bâtiment, elle s’évapore dans le bâtiment. Lorsque le renouvellement de l’air est insuffisant, voir complètement absent, l’humidité présent dans l’air ambiant s’accumuler et fini par saturer la pièce, en humidité ce qui va générer de nombreux autres désordres plus ou moins grave.
Mais cela, nous en discuterons plus tard.

Des solutions

Pour régler les problèmes de remonter d’humidité par capillarité, plusieurs système existent :
1- Réalisation d’une arase étanche par injection de produit étanche dans les murs. Cette solution va fonctionner au dessus de ce joint étanche mais ne règle pas le problème de base. Cette solution n’est donc pas complète.
2- Mise en œuvre du système d’Electro-osmose et électrophorèse. On installe des anodes dans le mur et une liaison à une cathode pour neutraliser la polarité du mur. Dans le mur ont pose un conducteur du type cuivre (tube) et dans le sol un conducteur du type acier galvanisé (Prise de terre). Cette solution est déjà plus intéressante, mais là aussi, le système fonctionne au dessus des anodes. Là aussi la solution n’est pas complète en plus d’être visuellement inesthétique sur les murs.
3- Une dernière solution est de traiter la cause à sa base : les forces géomagnétiques. Ainsi, en neutralisant les énergies qui font remonté l’humidité dans les murs, les murs s’assèchent naturellement. En effet, les procédé d’assèchement de murs géomagnétique passif sont auto alimenté par le champ magnétique terrestre. Ce procédé est différent de celui appelé assèchement électronique et est plus efficace. Cette énergie qu’utilisent les molécules d’eau pour monter dans les structures, est captée par le procédé et renvoyée en opposition de phase. Ainsi est éliminé le champ d’attraction (osmose) dont profite l’humidité pour monter de la base du mur humide (+) vers le haut du mur sec (-).

art2-Capture d’écran 2016-04-05 à 22.49.07

About Jérémie HOURI

Diplômé en 2001 dans l'Ecole d'Architecture de Paris La Villette, j'ai fait mes armes dans l'agence ECKER & CROCHIN (à Levallois Perret). Par la suite, en parallèle de ce poste, j'ai l'opportunité d'avoir des petits dossiers personnels qui m'amène à m'installé en tant qu'architecte libéral fin 2004. En 2007, j'ai créé avec Nicolas Mevel, la SARL AMH Architecte. Cette collaboration fructueuse et enrichissante nous permet de travailler de concert pour élaborer des projets ambitieux. Mi-2012, nous devons malgré cela stopper ce partenariat. Je m'installe de nouveau comme architecte libéral. Depuis le début de mon activité, J'ai travaillé sur des sujets aussi divers que du logement collectif, de la copropriété, du commerce, du particulier ou des bureaux, et ponctuellement sur des marchés public. Dans le cadre des dossiers que je traite, Je m'efforce constamment à répondre aux attendes des maîtres d'ouvrages dans le respect de l'environnement, du contexte géographique, du programme, du budget et des délais. L'envie de surprendre permet un échange constant avec la maîtrise d'ouvrage. En résulte parfois un projet éloigné des premières idées émise par le client, mais toujours en respectant les attentes des clients.

2 thoughts on “Les remontées d’humidités par capillarité

  1. Mme Dominique NOGUERE

    Bonjour,
    très intéressée par le procédé que vous décrivez pour stopper les remontées capilaies par géomagnétisme passif, pourriez-vous me donner le nom d’une société sérieuse qui installe ce système? Je vis dans un village des Hautes Pyrénées et je rénove une vieille ferme qui a des murs humides + salpêtre.
    Sincères remerciements,
    d. NOGUERE

    Reply
    1. Jérémie HOURI Post author

      Bonjour,
      Je vous propose de contacter la société ISOSEC (http://www.isosec.fr – 02 37 29 16 17).
      Ils vous donneront les coordonnées d’un de leurs collaborateur qui intervient dans votre région.
      Cordialement
      M. HOURI

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.